Support
Numéro français:
Téléphone international:

Traitement et symptôme de l’herpès génital de l’homme et de la femme

Quand on souffre de l'herpès génital, tout le monde doit prendre ses responsabilités et mettre en place un traitement promptement. Découvrons à suivre quels sont les principaux symptômes de la condition, comment se transmet la maladie et certains traitements disponibles pour la soigner efficacement. 

Qu’est-ce que c’est et comment peut-on la contracter ? 

L'IST est une infection sexuellement transmissible, signifiant couramment herpès génital. Elle apparaît après avoir contracté le virus Herpès Simplex Virus de type 2, ou 1 pour l’herpès buccal.

Il est essentiel de soigner l'infection en urgence. Elle peut affecter le col de l’utérus, la vulve, les testicules, la région anale, et toutes les parties des organes génitaux de l’homme et de la femme. Des récidives sont possibles même après traitement. Les poussées d’herpès concernent 90% des personnes touchées, et la première infection n’est pas toujours visible.

Transmission du virus

L’herpès est un virus transmis de différentes manières. La transmission est possible lorsqu'une muqueuse saine est en contact avec celle d’un individu contaminé. C’est possible lors de rapports sexuels, avec ou sans pénétration. D'autres membres peuvent entrer en contact le sexe et être contaminés, comme la main, la bouche, et une mère peut même transmettre l’herpès à son enfant.

Ce virus est à l'origine de la formation de vésicules contagieuses. Les cellules de l'épiderme superficielles sont infectées, raison pour laquelle cette condition est difficile à soigner. Ces cellules gonflent et éclatent, elles finissent par se nécroser, ce qui provoque des ulcères.

Un dépistage est nécessaire si vous pensez souffrir d’herpès. Des analyses seront réalisées après une consultation avec votre médecin, en réalisant un prélèvement ou un frottis.

Quel est le symptôme de l’herpès génital ?

En contractant le virus, 50% des personnes contaminées peuvent être asymptomatiques, et donc le transmettre sans montrer aucun symptôme. Pour les autres, les symptômes les plus courants peuvent apparaître dans une moyenne de 7 à 21 jours après le contact. Différentes étapes vont donc suivre. Tout d’abord, des démangeaisons apparaissent, suivies de lésions (boutons en bouquet) de taille plus ou moins importante, remplies de liquide incolore. Par la suite, ces boutons éclatent. Les vésicules sont recouvertes par des croûtes après 8 jours, lorsque la crise touche à sa fin.

L’herpès génital du pénis chez l’homme

C’est généralement chez l’herpès génital de l'homme que les crises sont les plus rapides, et qu’elles développent le moins d’effets indésirables et douloureux. L’infection se développe sur le prépuce et le pénis, et le patient peut aussi souffrir de fièvre dans les cas les plus avancés. La masturbation peut aussi entraîner la contamination d'un autre membre.

L’herpès génital vaginal chez la femme

Concernant l'herpès génital de la femme, les cloques trouvent place sur le vagin et la vulve, et elles peuvent prendre jusqu’à 3 semaines à cicatriser. Dans certains cas, le col de l’utérus peut lui aussi être victime du virus. Les sensations sont particulièrement douloureuses, et elles peuvent conduire à des risques sérieux pour les femmes enceintes.

Herpès génital : quel traitement pour le soigner ?

Quand on contracte l’herpès génital et son symptôme, on souffre du virus à vie, qui devient chronique. Le traitement ne peut pas éviter cette fatalité, il aide seulement à diminuer l’intensité et la durée des symptômes et de la contagion. La cicatrisation des plaies peut aussi être améliorée. Voici les traitements disponibles :

  • Antiviraux. Ils sont nécessaires pour limiter la contagion chez les personnes les plus infectées. Valtrex, Aciclovir ou Zelitrex sont conseillés, dont le principe actif est le valaciclovir. Il est prescrit par intraveineuse, par voie orale ou sous la forme d’une crème.
  • Antalgiques. Ils servent à limiter la douleur et les démangeaisons.
  • Gels topiques. Le gel Clareva est riche en acides gras, qui aident à diminuer l’inflammation et accélérer la guérison. Il faut l’appliquer 5 fois par jour à l’aide d’un coton-tige, pour ne pas développer l’infection sur d’autres parties du corps.
  • Remèdes naturels. Des huiles essentielles peuvent avoir des effets bénéfiques sur les lésions, comme celle de mélisse ou des extraits de bergamote.

Comment peut-on éviter le virus ?

Pour éviter la contraction du virus, le plus simple est le port du préservatif, notamment celui du préservatif féminin, qui permet une protection plus efficace encore. Il évite aussi le Sida ou VIH. Les conduites à risque peuvent avoir de nombreuses conséquences sur votre santé, sur celle de votre partenaire, et sur votre vie sexuelle. Prenez vos précautions !