Service Clientèle
Service la France:
Appels Internationaux:

Prostatectomie radicale: les effets sur le sexe

Avec l’âge, les maladies et les affections sexuelles deviennent de plus en plus nombreuses chez l’homme. Le cancer de la prostate est l’une des maladies auxquelles les hommes sont confrontés et chaque année, des milliers de cas sont décelés. Pour guérir cette maladie, une intervention chirurgicale est faite, appelée la prostatectomie radicale qui est avoir une conséquences sur la sexualité. Avant de se lancer dans ce type de traitement, le patient et sa partenaire sexuelle doivent prendre toutes les précautions nécessaires et doivent être assez informés. Quels sont les problèmes rencontrés après l’opération et les différentes prises en charge ?

Qu’est-ce que la prostatectomie radicale ?

Le cancer de la prostate est une glande qui peut avoir environ la taille d’une petite noix et qui croit dans le liquide séminal. En réalité, c’est dans la prostate que le liquide séminal est produit, c’est lui aussi qui transporte le sperme. Le cancer de la prostate agit négativement sur la santé du patient, sur sa sexualité. Plusieurs traitements sont utilisés pour guérir cela. Entre autres, la curiethérapie, la radiothérapie externe, etc. La prostatectomie radicale est une mesure extrême à laquelle les médecins choisissent de faire recours en fonction du patient. Elle est donc une intervention chirurgicale afin de guérir un cancer de prostate dit localisé. C’est en effet, une ablation chirurgicale totale de la prostate et des vésicules séminales. C’est une opération qui peut être faite par laparoscopie ou par voie chirurgicale classique.

Les conséquences de la prostatectomie sur le fonctionnement érectile

Les conséquences post-opératoires sont différentes en fonction des patients, de leurs antécédents médicaux et de leur physiologie. De nombreux patients, avant même l’opération souffre d’anxiété, ce qui peut être critique après l’opération. L’ablation totale de la prostate chez un homme l’empêche de produire du sperme. En dehors de cela, plusieurs autres complications peuvent survenir. Il est estimé entre 30 et 40%, le nombre de patients qui ne subissent pas les effets secondaires de cette opération chirurgicale. La dysfonction érectile après la prostatectomie est multifactorielle, il est important de prendre en compte l’état sexuel du patient avant l’opération. S’il présente, ne serait-ce qu’un petit signe de dysfonctionnement, celui-ci sera aggravé après l’opération.

Article connexe: Achat, effet et prix du viagra original de marque Pfizer en pharmacie en ligne

L’opération chirurgicale peut être une source de modifications des fonctions sexuelles telles que les fuites d’urine en période d’orgasme. En effet, ces fuites sont dues à l’ouverture réflexe du sphincter volontaire au moment de l’orgasme du patient. En outre, le patient pourrait être emmené à ne plus concevoir parce que c’est la prostate les vésicules séminales qui sécrètent la plus grande partie du liquide du sperme. Une absence d’éjaculation est aussi notée lors des rapports sexuels, suite à cette opération. Le plus souvent, la prostatectomie n’a pas une influence directe sur les désirs sexuels et orgasmes, mais il existe des patients qui après cette opération perdent une partie de leurs sensations et se plaignent de la qualité de leur vie sexuelle.

Le problème le plus récurrent après cette opération est la qualité des érections. En général, tout dépend de la position du cancer lors de l’opération. S’il est mal positionné, le chirurgien devra se débarrasser des nerfs caverneux, ce qui portera un coup dur aux érections.

Quelles sont les prises en charge ?

Dans la plupart des cas, les patients se plaignent de ne pas connaître les conséquences de cette opération avant de se lancer. Alors, il est important de vous informer suffisamment et de voir s’il n’y a pas d’autres traitements avant d’entamer celui-ci.

Après l’opération, il y a cependant des accompagnements pour les patients sur une période donnée, en fonction de leurs complications. Tout d’abord, le conjoint du patient devra accepter le fait que les relations sexuelles ne seront plus comme avant et qu’il devra s’adapter. Ensuite, les médecins motivent le patient à discuter avec son partenaire et multiplier les relations sexuelles autant que faire se peut.

En outre, la qualité de l’opération chirurgicale, la rééducation pharmacologique sont aussi des processus dans l’amélioration des conditions. Certains médecins proposent l’utilisation des prothèses dans les cas extrêmes.

Les solutions appliquées sont différentes d’un patient à un autre à cause de la particularité de tous les patients. Alors, lorsqu’il y a une complication, le patient devra retourner voir son chirurgien pour une prise en charge personnalisée.