Le diagnostic différentiel entre andropause et dysfonction érectile

Les dernières années ont été marquées par des progressions importantes pour aider les hommes a mieux comprendre leur physiologie sexuelle. Il s’agit d’innovations haut de gamme combiné à des recherches poussées qui sont venus se substituer aux traitements traditionnels relatifs à la dysfonction érectile. 

La compréhension et le diagnostic des causes et symptômes liés à la dysfonction érectile sont donc de nos jours plus faciles et plus rapides. Donc, il est donc plus aisé de faire le diagnostic différentiel d’un trouble tel que l’andropause et faire le lien avec la dysfonction érectile. 

Il s’agit d’un ensemble de signes physiologiques relatifs à la diminution de production de testostérone ou autres hormones au niveau de l’homme âgé de plus de 45 ans. Il est intéressant de se pencher sur ce mécanisme d’andropause, peu connu, et de voir les impacts réels sur la vie sexuelle de l’homme lorsqu’elle survient.

L’andropause, c’est quoi ?

L’Andropause est un trouble qui s’explique par un manque en hormones sexuelles qui revigorent et contrôlent les fonctions sexuelles de l’homme. Encore appelle déficience androgénique liée à l’âge (DALA) ou Déficit partiel en androgènes chez l'homme vieillissant (PADAM), l’andropause équivaut à tous les symptômes organiques relatifs à la dégénérescence d’hormones sexuelles notamment la testostérone, à partir de l’âge de 45 ans. 

Article connexe: Achat et livraison rapide de kamagra 100mg oral jelly en gel pas cher en France

Cette déficience androgénique, relatif à l’âge de l’homme, regorgent également certains symptômes que la ménopause qui affecte la femme, à l’exception évidemment de la reproduction qui, elle, demeure possible. 

Cette étape dans la vie de l’homme peut avoir des répercussions sur la fonction physique, sexuelle et même mentale de celui-ci. Malgré tout, l’andropause reste un mécanisme lie au vieillissement encore méconnu et même remis en cause parfois.

Les effets de l’andropause

Avec le vieillissement, la plupart des hommes connaissent des changements notoires qui font partie du processus normal de son avancement en âge. Ainsi, on note une réduction de la masse du corps humain, un état de fatigue plus grande et plus fréquente, une diminution du désir sexuel, entre autres. 

Ces manifestations sont dues à la réduction de la sécrétion d’hormones sexuelles telles que la testostérone. Ce déficit provoque une diminution de la quantité de cellules dites de Leydig et encore de Sertoli, auquel il faut ajouter une sclérose au biveau de l’artère, une fibrose de la membrane du testicule et une baisse de l’ampleur du parenchyme articulaire. L’andropause commence alors quand à ces changements s’ajoutent d’une baisse anormal du taux de testostérone.

A ces manifestations, on peut aussi citer des bouffées de chaleurs, des insomnies fréquentes, des palpitations cardiaques, des troubles de la mémoire, une détresse psychologique, des troubles ou cancers de la prostate

Le lien avec la dysfonction érectile

La dysfonction érectile se caractérise par une baisse des fonctions érectiles. Lorsque l’homme est affecté par des troubles érectiles, il n’est plus en mesure d’obtenir et de garder des érections fortes et durables. 

Par conséquent, l’individu affecté produit des érections moins rigides et moins importantes et sa capacité de les maintenir, diminue de plus en plus. Lors des activités sexuelles, il sera confronté à d’énormes difficultés pour satisfaire son partenaire surtout avec une libido qui se rétrécit avec l’âge. 

Ces troubles érectiles peuvent durer longtemps ou être simplement passager plus particulièrement  lorsque l’individu ressent une fatigue ou une perte d’énergie. La dysfonction érectile qui dure longtemps avec l’avancement de l’âge est certainement liée à la déficience androgénique ou andropause.

Article connexe: Acheter du viagra générique pour homme sans ordonnance pas cher et à petit prix

Dans certains diagnostics pour le traitement il faut nettement distinguer les deux mécanismes du trouble érectile et du déficit du désir.

Le diagnostic différentiel avec la dysfonction érectile

Une des signes distinctifs du DALA ou andropause est certainement la réduction des fonctions érectiles matinales comme nocturnes. Cette dysfonction érectile est évidemment d’organique physiologique durant cette déficience androgénique liée à l’âge. 

L’érection est en effet de manière générale plus durable à avoir malgré des excitants toujours plus substantiels. Les érections deviennent alors de moins en moins coriaces et importantes. A la dysfonction érectile, il faut également ajouter une baisse notoire du pénis et de l’envie d’avoir des rapports sexuels. 

Un mécanisme encore accentué puisque les hommes touchés sont désormais conscient qu’ils ne peuvent plus produire une érection rigide. Cette dysfonction érectile peut être sous-tendue par d’autres facteurs dits non hormonaux comme organiques, métaboliques, vasculaires ou médicamenteux.