Service Clientèle
Service la France:
Appels Internationaux:

la relation entre la Radiothérapie et la Dysfonction érectile

Comment la radiothérapie cause-t-elle la DE ?

Les troubles sexuels qui peuvent toucher l’homme sont nombreux. Ils sont divers par les types, les formes, les causes et les conséquences. 

La dysfonction érectile se traduit chez l’homme par des difficultés à avoir et maintenir une bonne élection lors d’une relation sexuelle. L’origine de ce trouble incommodant peut être psychologique mais aussi physiologique. 

Pour ce dernier, il y a ce qu’on appelle le cancer de la prostate qui peut affecter la vie sexuelle de l’homme notamment la fonction érectile. Il en est de même pour son traitement tel que la radiothérapie qui souvent peut accentuer la dysfonction érectile. Découvrons  plus amplement la relation qui peut exister entre ce traitement et le trouble lié à l’érection.

Petit rappel sur la dysfonction érectile

Le trouble érectile ou dysfonction érectile ou impuissance masculine, se traduit par des problèmes ou inaptitude à avoir et maintenir une érection normale. Les facteurs les plus connus sont souvent ceux liés au mental de l’individu, à son environnement de vie de couple.

Article connexe: Acheter du Kamagra 100mg pas cher et découvrez notre avis dans notre pharmacie

Mais la plupart des cas de dysfonction érectile décelés sont liés à des causes physiologiques telle la situation médicale de l’individu, les traitements tels que la radiothérapie ou autre solutions médicamenteuses entre autres. Généralement, la dysfonction érectile touche les hommes adolescents, adultes et même personnes âgées. Il faut ajouter que les probabilités d’être touché par des troubles érectiles accroissent avec l’âge.

Le lien avec le cancer de la prostate

Le cancer de la prostate est l’une des troubles les plus fréquents qui touchent l’homme. Il est également courant que cette maladie ait un lien avec les troubles liés à l’érection. 

Effectivement, un traitement lié à cette maladie ou une intervention chirurgicale, qui se fait au niveau des cellules affectées dans le but de les retirer, peut atteindre les nerfs érecteurs. Ce qui provoque en effet, une dysfonction érectile. Un traitement comme la radiothérapie provoque un trouble érectile dans grossièrement 75 % des circonstances.

La radiothérapie, c’est quoi ?

La radiothérapie est l’une des traitements les plus utilisés pour soigner notamment le cancer de la prostate, entre autre. La radiothérapie peut malheureusement causer des problèmes dans la sphère sexuelle des patients, notamment des déséquilibres hormonaux, une perte de désir et de l'impuissance. Elle peut être appliquée sous deux formes, en interne combinée avec la curiethérapie ou simplement de manière externe.

Mais il arrive qu’à ces résultats efficaces se joignent des effets indésirables, secondaires à ne surtout pas négliger, et ce à cause de l’irradiation de certaines cellules intactes voisines des cellules affectées par le cancer. 

Ces effets peuvent être instantanés quand ils apparaissent durant la radiothérapie et pendant les jours ou semaines suivant le traitement. Ils peuvent être tardifs et survenir de nombreux mois ou années après le traitement. La dysfonction érectile en est l’une des effets secondaires tardifs.

Après le diagnostic de la maladie et pendant la période de traitement, de nombreux patients perdent tout intérêt pour le sexe. Comme mentionné précédemment, il est normal que, dans ces moments-là, le patient concentre tout son intérêt et toutes ses ressources sur la lutte contre la maladie, reléguant à l'arrière-plan les aspects antérieurs à la maladie, y compris la sexualité. 

Article connexe: Le Levitra original de marque est disponible dans notre pharmacie en ligne

La perte et la diminution du désir sexuel sont également étroitement liées aux conséquences psychologiques de la maladie et des traitements: anxiété, dépression, douleur, difficulté de communication, perception différente du corps, préoccupations professionnelles et économiques, perception de la fatigue. affecter négativement le désir de participer à une activité sexuelle. Ajoutez à cela le fait que dans une relation de couple déjà prouvée par la maladie, différents niveaux de désir sexuel peuvent se produire; de plus, la peur, chez le patient, de ne pas être désirable ou capable de susciter l’attirance, la non-acceptation des modifications de son propre corps ou la présence de croyances erronées sur la transmission du cancer par le biais de l’activité sexuelle, sont autant d’éléments pouvant affecter négativement sur le désir.

Les effets de la radiothérapie sur la dysfonction érectile

A la fin de la radiothérapie pour le traitement de la prostate, des dysfonctions sexuelles surviennent peu à peu. Le trouble lié à l’érection apparaît lui 12 à 18 mois après cette radiothérapie. 

Malgré que les processus physiothérapies menant au trouble érectile après traitement ne soient pas carrément identifies, l’affectation vasculaire et des lanières neurovasculaires, ainsi que l’irradiation des cellules érectiles constituent les mécanismes phares qui provoquent la dysfonction érectile.

Les études ne sont pas encore très efficientes quant aux données liées aux effets de la radiothérapie sur d’autres fonctions comme l’éjaculation ou l’orgasme. La dysfonction érectile est donc une conséquence très fréquente de la radiothérapie, et ce, dû au fait de la perception autre qu’on ressent sur son corps à cause la prostate.