Support
Numéro français:
Téléphone international:

Infection à chlamydia trachomatis : sérologie, symptômes et traitement

Sous ce nom exotique de chlamydia se cache une bactérie agressive et transmissible sexuellement. Très virulente et largement répandue, elle constitue une vraie menace sanitaire et cause de longues périodes d’inconfort, des douleurs récurrentes voire même des infections aux conséquences irréversibles. Il vaut mieux donc apprendre à la connaître, savoir comment s’en prémunir et la détecter à temps pour freiner son développement !

Qu’est-ce que l’infection à chlamydia ?

La chlamydia est la maladie transmise par l'activité sexuelle la plus répandue dans les pays occidentaux. Elle provient d’une bactérie : la Chlamydia trachomatis. Elle peut se transmettre par n’importe quel type de relation sexuelle. Les pénétrations vaginales et anales sans protection comme les fellations, cunnilingus et utilisations de sex-toys sont propices à la contamination de cette atteinte qui se niche dans les muqueuses et les fluides humains.

De plus, il existe aussi des cas de contagion de la mère vers le nourrisson pendant l’accouchement.

Les symptômes du chlamydia

Le grand écueil du dépistage de cette maladie est qu’elle ne s’accompagne pas toujours de symptômes pendant plusieurs mois chez certaines personnes contaminées. Ceci encourage sa propagation.

Article connexe: Achat et livraison rapide de kamagra 100mg oral jelly en gel pas cher en France

Lorsque les symptômes sont apparents, ils peuvent être variés :

  • Brûlure à la miction
  • Pertes vaginales et de sang pour les femmes
  • Souffrance à l'abdomen ou en bas du dos
  • Pertes anormales par l'anus
  • Démangeaisons internes de l’urètre pour l’homme
  • Écoulement anormal par le méat urétral
  • Protubérances dans la zone des testicules
  • Inflammation du rectum ou rectite

Chez le nouveau-né, les symptômes ou complications constatées sont en majorité de types bronchites sévères ou des conjonctivites.

La sérologie chlamydiae pour détecter l’infection

Il existe essentiellement deux méthodes pour réaliser le diagnostic d’une contamination à Chlamydia trachomatis. La première est la PCR Chlamydiae : on réalise un prélèvement vaginal ou d’urine, ou encore anal, et une analyse de l’échantillon est réalisée pour détecter la présence de la bactérie. Une méthode plus rapide et efficace est la sérologie chlamydiae par prise de sang. Avec la détection d’anticorps spécifiques de type IgG, il y a alors certitude d’une infection par chlamydia.

Tous les résultats positifs doivent s’accompagner de la recherche des partenaires sexuels des 6 derniers mois qui doivent être testés à leur tour pour éviter des contaminations ultérieures.

Conséquences et traitement du chlamydia trachomatis

Un chlamydia non soigné peut créer beaucoup de dégâts en se propageant dans différents organes. Cette infection conduit à des douleurs pelviennes chroniques, des risques d’infertilité ou de grossesses à problèmes. Pour l’homme, c’est la prostate ou les testicules qui peuvent être endommagés et avoir des infections graves. Enfin, la probabilité de contamination par le VIH est augmentée en cas d’infection à chlamydia.

C’est pourquoi la prise en charge thérapeutique est essentielle. Elle sera assurée par un traitement à base d'antibiotiques et par deux tests de dépistage post-traitement au bout de 5 semaines et entre 3 et 6 mois après, pour s’assurer de la disparition de l’infection.

Cette infection n’est pas à prendre à la légère et son traitement est impératif pour la juguler et freiner sa dissémination parmi la population adulte.