Support
Numéro français:
Téléphone international:

Contraceptif réversible pour homme en France : qu'est-ce que la vasectomie ?

Vous avez certainement déjà dû entendre parler de vasectomie, et de la question de la réversibilité de l’opération. Qu’en est-il réellement ? Peut-il s'agir d’une méthode de contraception sûre pour les hommes, et l’impact sur la fertilité est-il permanent ? Cette méthode de stérilisation soulève encore de nombreuses appréhensions. 

Qu’est-ce qu’une vasectomie : définition du processus 

Si vous vous demandez qu'est-ce qu'une vasectomie, c'est une opération qui se déroule en ambulatoire, pour laquelle une simple anesthésie locale suffit. L’intervention permet de ligaturer les canaux par lesquels circulent les spermatozoïdes (spermiductes et déférents), quittant les testicules puis l'épididyme, pour être projetés dans le vagin par le sperme.

C’est donc une stérilisation, qui supprime tout risque pour les femmes de tomber enceinte. L’éjaculation pourra toujours avoir lieu, cependant, elle ne contiendra plus de semence active. C’est une méthode qui s’avère plus efficace que la prise de contraceptifs oraux, bien qu’elle soit moins pratiquée et même parfois pas toujours bien vue par les français, qui craignent pour leur virilité. Son taux d’échec est de seulement 0,15%.

Comment se déroule la vasectomie de l’homme ?

Pour demander une vasectomie, l’homme doit tout d’abord prendre contact avec un urologue, et évoquer avec lui quelles sont ses motivations. D’autres moyens de contraception sont proposés, avant que l’homme ne puisse faire la confirmation de sa demande à l’écrit, une fois le délai de réflexion passé.

Pas d’inquiétude à avoir concernant l’intervention, elle est généralement très rapide, et les suites génèrent peu d’inconforts. Le spécialiste réalise une incision du scrotum ou une perforation qui lui ouvre un accès vers les canaux à boucher. Une fois terminée, quelques douleurs peuvent apparaître, sans qu’elles soient handicapantes. Après un court repos, il est possible de reprendre ses activités et de retourner au travail, en évitant le port d’objets lourds et les relations sexuelles pendant la première semaine qui suit l’opération.

Une vasectomie réversible, est-ce possible ?

Une opération de vasectomie réversible existe belle et bien, et elle s’appelle la vasovasostomie. Son résultat est aléatoire, et l’homme qui la demande ne peut être certain de retrouver sa fertilité. Le meilleur moyen d'augmenter ces chances, est d’attendre un délai d’au moins 3 ans après la première opération. Le résultat serait alors de 30 à 70% de réussite. Après une vasectomie, il est vrai que la production de spermatozoïdes est toujours active, pour autant, ils sont supprimés par les cellules macrophages, résultant une azoospermie.

C’est ce que nous disent les médecins, pour autant, aux yeux de la loi, cet acte opératoire est décrit comme étant irréversible. Pour cette raison, un délai de 4 mois sera nécessaire entre la demande de vasectomie, et la réalisation de la chirurgie.

Même si cette reconstruction n’est pas toujours effective, reste toujours pour les hommes qui le désirent la possibilité de procréation médicamenteuse. Une biopsie des testicules permet l’extraction des spermatozoïdes, qui seront ensuite utilisés dans le cadre d’une PMA, pouvant mener jusqu’à la fécondation de l’ovule pour les plus chanceux.

Autre solution, le Vasclip, développé par l’entreprise américaine VMBC. Il s’agirait d’une option permettant d’éviter la ligaturation, et de la remplacer par l’utilisation d’un clamp, à poser sur chaque canal déférent. Ainsi, les spermatozoïdes ne sont plus présents dans le liquide séminal, et la fonction reproductrice peut être retrouvée une fois les clamps retirés. Cette technique s’élève à 304€.

Vasectomie en France, est-ce légal ?

En France, l’opération de vasectomie n’est autorisée que depuis 2001. C’est un acte particulièrement pratiqué aux USA, qui tend à s’étendre sur le continent européen. Pour les hommes français, cette technique reste pour autant encore aujourd’hui très redoutée. Plus qu’une atteinte à la fertilité, certains voient dans cette action une véritable diminution de la virilité.

Ce mythe perdure, bien qu’aujourd’hui, nombreuses voix soulèvent le fait que la contraception ne devrait pas reposer que sur les femmes, et que les hommes devraient eux aussi prendre des mesures nécessaires s’ils ne souhaitent pas avoir de bébés. Une fois décryptée, on comprend que c’est une solution sans impact sur les orgasmes, et qui ne mutile pas les organes génitaux, comme certains l’imaginent. Pour autant, il faut être prêt à prendre le risque d’une infertilité immuable, et c’est une décision personnelle, que chacun doit prendre individuellement, en son âme et conscience. Quel est votre avis concernant ce procédé ?